Ambassade Ambassade Ambassade Excellence

La Serviette Paris

Draps de bains de luxe

Qu’est-ce que tu fais pour les vacances ? Plus fondamentale que celle chantonnée par David et Jonathan en 1990*, la question en appelle inévitablement d’autres, notamment celle-ci : Avec qui ? Cela vous regarde. Avec quoi ? Cela regarde Simon Tisse et Matthieu Menu, c’est d’ailleurs historiquement de ce type d’interrogation que naquit La Serviette Paris.

Été 2015, veille de départ en vacances, les deux amis – installés à la terrasse du café Le progrès, sis rue de Bretagne à Paris, l’immense serveur en témoignera – constatent leur pauvreté en draps de bains dignes de recueillir et sécher les corps célestes, chéris et cependant mouillés des membres de leur familles respectives. Ils partirent cependant à la mer pour mûrir leur projet sur le lieu de l’inaction, au soleil, le long des piscines assoupies dans la lumière, sur les vivantes plages, à bord de précieux vaisseaux caressants les flots, parmi les leurs. Ils en revinrent bronzés sans excès, et prêts à créer La Serviette Paris.

Il fallut ensuite sélectionner un coton, l’égyptien, fameux pour l’incomparable résistance de ses fibres longues comme le Nil, identifier les partenaires idéaux pour produire le drap capable de tenir tête aux éléments qui en été (notons au passage que sous certaines latitudes plus australes que les nôtres, il ne s’arrête jamais) se déchaînent le long des golfes argentés : soleil, eaux diversement salées, ozonées, oursins, étoiles de mer, sable. Quoi de mieux qu’une Entreprise du Patrimoine Vivant, la Société d’Impression sur Etoffes du Grand-Lemps, propriété du Dieu Hermès, pour appliquer sans faillir les somptueuses couleurs choisies par les deux amis ?

Il est possible, je vous le souhaite, que vous relisiez ce court texte, allongé(e) sur le pont de votre yacht, le bord de votre piscine, les rochers de votre île des confins siciliens et votre (La) serviette (Paris) à motif Flamand rose, Navajo ou Dots, tandis qu’une main amoureuse caresse votre capital jeunesse en y appliquant une crème solaire des plus protectrices. Si tel n’est pas le cas, si le bureau est votre horizon, égayez-le avec quelques draps de bains assemblés en une tente (Navajo), et tout ira mieux.

V.B.

*Est-ce que tu viens pour les vacances ?

ProduIts La Serviette Paris