Ambassade Ambassade Ambassade Excellence

Alexandra Compain-Tissier

Peintre

La liste des supports prestigieux, magazines, pochettes, livres, etc. dans lesquels Alexandra Compain-Tissier a publié ses dessins et peintures est internationale et longue, longue, infinie. Paysages, natures mortes, portraits, quelques 20 années que depuis son atelier parisien (qui a la vertu de se déplacer avec elle), Alexandra offre une image bienveillante de ces milliers de visages humains, jeunes, vieux, beaux ou laids, du plus humble au plus célèbre, qui passent entre ses mains attentives.

Au cours de ces décennies d’une pratique quotidienne, deux techniques se sont imposées à Alexandra qu’elle a patiemment menées à leur acmé : le crayon à mine de graphite* et l’aquarelle, deux manières à première vue assez différentes de traiter son sujet mais qui toutes deux supportent mal un geste hésitant ou approximatif : chaque trait comme chaque coup de pinceau est visible, enregistré sur le papier. Peu de techniques aussi resserrées atteignent une telle richesse, qu’elle soit graphique ou versicolore ; pourtant, le matériel requis tient à peu près dans le creux de sa main et existe depuis presque toujours. Si la popularité de l’aquarelle s’épanouit à la Renaissance avec Dûrer, son apparition remonte grossso-modo aux peintures et dessins pariétaux, dans ces grottes dont nous sortîmes un jour ; quant à sa richesse, elle tient à l’extrême simplicité et magie du procédé : des pigments – les meilleurs qui soient – en suspension plus ou moins concentrée dans une goutte d’eau qui les mène là où l’œil et le cœur d’Alexandra les attendait.

Alexandra Compain-Tissier a produit pour la suite Ambassade à l’hôtel Renaissance République une série de cinq portraits d’Iris, fleurs dont la sensualité flamboyante fit tourner de l’œil plus d’un(e) peintre, de Dûrer à Van Gogh en passant par Hiroshige, Monet et la plus que passionnée Georgia O’ Keefe.

V.B.

*Du verbe grec graphein (écrire), mine de graphite mélangé à de l’argile, l’équilibre entre les deux composants décidant de la plus ou mons grande sécheresse du trait.

ProduIts Alexandra Compain-Tissier